Quand, à 8 ans, on a déménagé du gros bourg, pour habiter le village de 100 âmes où j'ai passé ensuite 20 ans de ma vie, j'ai entendu pour la première fois parler tout en cauchois. Bien sûr, ma grand mère maternelle utilisait parfois certains mots, du genre capêt pour dire chapeau ou j'ai sé pour j'ai soif mais jamais une phrase entière.

Dans ce village, il y avait une famille nombreuse, qui utilisait encore (fait rare déjà pour l'époque, surtout pour les enfants), le patois de la région : le cauchois. Un jour, les enfants, sont venus nous voir, au grillage du jardin, nous demandant : "Vené vou à quant et nou trâcher dé cataignes ?". Ma soeur et moi nous nous sommes regardés, en nous posant discrètement la question : Mais qu'est qu'is disent ?

Ils voulaient simplement nous emmener avec eux chercher des châtaignes !!! C'est avec ce souvenir dans la tête que dimanche après-midi que je suis aller crire (autre mot pour dire chercher) des châtaignes. Une petite sortie bien agréable après les intempéries de la semaine avec lesquelles, le cocooning était de rigueur.

DSC01464

Après un petit quart d'heure de marche dans le sentier du bois,

DSC01471-001

les premières chataignes sont bien là !!! Y'a pu qu'à... Mais cela ne va pas m'empecher d'aller acheter mon cornet à la foire aux harengs, (je le réediterais prochainement)!!!

DSC01473-001 DSC01476
Une super journée et surtout une superbe récolte

P1060788

 BEN, COM'DIT CHE NOU BEN L'BOUJOU